Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #260

Haïti - Sécurité : Lancement du Programme de Sécurité Frontalière Multi-pays

Haïti - Social : Décès de Me Gérard Gourgue

Haïti - Politique : Décret sur la création de l’Agence de renseignement d’Haïti


+ de nouvelles


iciHaïti - Montréal : Visite du Consul d’Haïti à «La Perle Retrouvée»

iciHaïti - France : Décoration de l’ordre des palmes académiques

iciHaïti - Pêche : Distribution de bateaux à Anse-Rouge

iciHaïti - Ganthier : Détournement d’un autobus transportant des écoliers

iciHaïti - Politique : Journée internationale des personnes handicapées


+ de nouvelles



iciHaïti - Petit-Goâve : Des employés municipaux ferment la mairie
05/11/2020 08:24:57

iciHaïti - Petit-Goâve : Des employés municipaux ferment la mairie
Mercredi, un groupe d’employés municipaux réclamant 22 mois d'arriérés de salaire, ont procédé à la fermeture de la Mairie de Petit-Goâve pour contraindre l’administration à leur payer leur dû.

Des barricades et des pneus enflammés ont été érigés devant la barrière principale de la Mairie et sur la voie publique paralysant la circulation également sur la RN#2 où des tirs ont été entendus.

Le Maire Junior Bonheur et son adjoint Vickson Corrioland ont donné une conférence de presse pour expliquer la situation « Nous avons hérité d’une lourde dette de 41 millions de gourdes de l'ancien cartel Municipal dirigé par Jean Samson Limongy. Nous avons trouvé la caisse de la Mairie presque vide et toutes les démarches entreprises auprès des autorités centrales ont été vaines. La Mairie ne dispose pas assez de fonds pour honorer ses dettes et le Gouvernement ne nous a accordé aucune subvention », soulignant qu’il avait aidé certains employés de la voirie avec ses propres fonds.

Pour les protestataires « Tant que les 22 mois d'arriérés de salaire ne sont pas payés, les portes de la Mairie resteront fermées. De son côté le Maire Bonheur affirme qu'il continuera à travailler en plein air hors de la Mairie et nous demandons au autorités centrales de nous aider à payer les employés précisant « […] la Mairie de Petit-Goâve est dépourvue de moyens […] Chaque jour des gens me côtoient et je dois les assister… J’ai fait des emprunts pour pouvoir les aider financièrement et j'ai payé plusieurs factures laissées par l'ancienne Administration […] »

Par ailleurs, des militants menacent, s’ils n’obtiennent pas satisfaction, de bloquer la ville pour forcer l'État à mettre à la disposition du Maire Bonheur, qu’ils estiment dynamique et progressiste, des ressources financières nécessaires.

IH/ iciHaïti / Guyto Mathieu (Correspondant Petit-Goâve)

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English




Pourquoi IciHaiti ? | Contactez-nous | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
IciHaiti.com