Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - FLASH : Des haïtiens pourraient devenir Béninois…

Haïti - FLASH : Barbecue affirme que ses hommes sont prêt à combattre la Mission menée par le Kenya

Haïti - FLASH : Ekuru Aukot au Kenya, tente une nouvelle fois de bloquer la Mission en Haïti

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles


iciHaïti - Programme Biden : Plus de 184,000 haïtiens ont été approuvés et 90% sont aux USA

iciHaïti - Culture : 80e anniversaire du Cendre d’Art

iciHaïti - 221e du Drapeau : Message de l'Ambassadeur d'Haïti en Espagne Guy Lamothe

iciHaïti - CONATEL : Journée Mondiale des Télécommunications et de la Société de l'Information

iciHaïti - Football : Deux rencontres amicales en haute altitude, pour nos Grenadières


+ de nouvelles



iciHaïti - Économie : Le coût global du panier alimentaire ne cesse d’augmenter
09/05/2024 10:53:12

iciHaïti - Économie : Le coût global du panier alimentaire ne cesse d’augmenter
Le coût global du panier ne cesse d’augmenter. Par rapport à la semaine dernière, le coût du panier a augmenté de 2%, soit une hausse de 532 Gourdes (±4 $US).

Par rapport à janvier 2024, le coût mensuel du panier alimentaire a augmenté de 23%, soit une augmentation en valeur absolue de 6,353 Gourdes (équivalent à ±47,88 dollars américains) pour s’établir à 33,943 Gourdes (± 256 $US, pour une famille de 5 personnes, ou 1,70 $US par personne et par jour)

Les détaillants sont confrontés à des difficultés liées aux stocks limités de produits essentiels, ce qui entraîne une hausse continue des prix.

Les contraintes d’approvisionnement, l’accès physique aux marchés en raison de l’insécurité et l’accès réduit des fournisseurs au crédit (manque de confiance pendant la crise) ont limité la disponibilité des céréales et des légumineuses.

Les marchés des communes de Cité Soleil, Pétion-ville et Croix-Des-Bouquets se distinguent par trois facteurs clés :

1 - Une durée de stock disponible chez les détaillants plus courte (7 à 10 jours) ;
2 - Une période de réapprovisionnement plus longue (9 à 11 jours ;
3 - Une plus grande demande des ménages.

Par ailleurs, le marché noir commence à être utilisé pour l'approvisionnement en carburant, notamment le galon d’essence au moins 25% plus cher que le prix à la pompe.

En raison de ce problème de réapprovisionnement, les prix de certains produits clés on augmenté, par rapport à la semaine précédente : haricots (+29%), maïs (+6%) et le riz (+3%).

Concernant l'évolution des prix au cours des trois prochains mois, 78 % des revendeurs interrogés estiment que les prix des denrées alimentaires vont continuer à augmenter.

Dans la capitale, le système de suivi en temps quasi réel du Programme Alimentaire Mondial (PAM) montre que les ménages ont de plus en plus de mal à faire face aux conséquences économiques de la hausse des prix et à la situation sécuritaire actuelle.

33 % ont déclaré avoir subi un choc économique (augmentation des prix des matières premières ou du carburant, perte d'emploi, réduction des activités) depuis début avril, ce qui rend difficile de pouvoir payer le panier alimentaire minimum. De plus, 94 % des ménages ne disposent pas de réserves alimentaires et achètent quotidiennement leur nourriture.

IH/ iciHaïti

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English




Pourquoi IciHaiti ? | Contactez-nous | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
IciHaiti.com