Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Politique : Message de fin d’année du couple présidentiel

Haïti - Diplomatie : Haïti considère Taïwan comme un partenaire essentiel

Haïti - Crise : Moïse invite les signataires de l’accord de Marriot au Palais National

Haïti - Bahamas : 113 haïtiens rapatriés à Port-au-Prince


+ de nouvelles


iciHaïti - Ouanaminthe : Condoléances du Maire de Croix-des-Bouquets

iciHaïti - Culture : Proclamation du Lauréat du Prix d’Histoire 2019

iciHaïti - Sécurité : Graduation et certification de 10 instructeurs de Sapeurs Pompiers

iciHaïti - Port-au-Prince : L’administration communale équipe ses agents de la voirie

iciHaïti - Social : Funérailles de l’Artiste-Peintre Gérard Fortuné


+ de nouvelles



iciHaïti - FLASH : Carnaval, le Groupe «Sweet Micky» dans la tourmente
26/01/2018 07:04:26

iciHaïti - FLASH : Carnaval, le Groupe «Sweet Micky» dans la tourmente
Suite à une décision du Comité organisateur du Carnaval des Gonaïves, à la demande du groupe « Les Indépendants » qui plaide en faveur de la moralisation du Carnaval, le Groupe «Sweet Micky» de Michel Martelly a été supprimé de la liste des formations musicales autorisées à participer au défilé du carnaval de l’Indépendance les 2, 3 et 4 février prochain aux Gonaïves,.

À Jacmel à l'annonce par la Mairie de la Participation de «Sweet Micky» au Carnaval de Jacmel, des secteurs montent au créneau pour critiquer cette participation. Suite à une série de conférences tenues par des organisations de la Société Civile jacmelienne, des voix s'élèvent pour dénoncer ce qu'ils appellent « la participation de la honte ». Pour le moment aucune note officielle de la Mairie n'a été communiqué pour faire connaître sa décision finale, alors que la participation de «Sweet Micky» divise la population...

Plusieurs organisations de défense des droits humains : CONHANE, RNDDH, CE-JILAP, CARDH et POHDH, félicitent les citoyens des Gonaïves et de Jacmel qui exigent que « les festivités carnavalesques de 2018 ne soient pas dévoyées et qu’elles ne se transforment pas en un espace d’insanité et de déviation de la jeunesse du pays. »

Par ailleurs, ces organisations saluent la décision de la Mairie de Port-au-Prince d’interdire la tenue de propos malsains durant les festivités carnavalesques de 2018 et d’en sanctionner les contrevenants https://www.icihaiti.com/article-23366-icihaiti-carnaval-national-2018-bilan-du-2e-dimanche-pre-carnavalesque-a-pap.html https://www.icihaiti.com/article-23327-icihaiti-social-premiere-journee-pre-carnavalesques-a-pap-5-blesses.html . Ils estiment « une telle démarche mérite d’être encouragée par les citoyens car elle vise à toucher du doigt les deux problèmes que représentent le lancement des propos grivois et malsains et l’incitation à la débauche de la jeunesse par les DJ et les groupes musicaux. »

IH/ iciHaïti

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English




Pourquoi IciHaiti ? | Contactez-nous | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
IciHaiti.com