Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Artibonite : Guerre des gangs, au moins 8 morts et plusieurs blessés dans la population

Haïti - Politique : Démenti du Ministère de l’Intérieur

Haïti - Petit-Goâve : Le journaliste Guyto Mathieu menacé de mort par le maire Limongy

Haïti - FLASH : La croissance économique s’effondre, tous les indicateurs sont dans le rouge


+ de nouvelles


iciHaïti - RD : Près de 12,745 haïtiens déportés ou refoulés à la frontière

iciHaïti - Île de la Réunion : Un buste de Toussaint Louverture dans le jardin de la Mémoire

iciHaïti - Sécurité : 19 accidents routiers et au moins 51 victimes

iciHaïti - Gold Cup : Le Ministre Edwing encourage les haïtiens à supporter les Grenadiers

iciHaïti - Santé : Lutte contre les maladies non transmissibles et leur dépistage


+ de nouvelles



iciHaïti - Petit-Goâve : Journée de mobilisation anti-Jovenel Moïse
10/06/2019 10:31:56

iciHaïti - Petit-Goâve : Journée de mobilisation anti-Jovenel Moïse
La journée de manifestation à l'échelle nationale lancée par l’opposition radicale contre le Président Jovenel Moïse a été respectée à Petit-Goâve. Toutefois, contrairement à ce qui s’est passé dans la capitale https://www.haitilibre.com/article-27946-haiti-flash-violents-affrontements-au-moins-2-morts-de-nombreux-blesses-et-d-importants-degats.html les manifestations se sont déroulées « relativement » dans le calme.

Très tôt, la route Nationale #2 a été bloquée au niveau de « Marché Seradòt » par des jeunes en colère et très motivés. Certains manifestaient contre la cherté de la vie alors que d'autres réclamaient la démission du Chef de l’État.

Les manifestants dont quelques uns étaient armés de machettes, interdisaient la circulation à tous les véhicules. Les membres de la branche locale de l'opposition ont marché sur le béton, passant tout près des résidences privées de militants du PHTK, aucun incident n'a été rapporté lors de cette marche.

Cependant, nous avons appris que le militant Acao Rilnor a été agressé par des individus se déclarant de l’opposition et n’a eu la vie sauve que grâce à l’intervention rapide de la Police Nationale d’Haïti. Les agresseur accusaient Acao Rilnor d’avoir utilisé l'opposition, comme moyen pour gagner de l'argent dans la Capitale.

IH/ iciHaïti / Guyto Mathieu (Correspondant Petit-Goâve)

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English




Pourquoi IciHaiti ? | Contactez-nous | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
IciHaiti.com