Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - FLASH : De retour aux États-unis, les membres du «commandos» sont libres

Haïti - AVIS : Ouverture des inscriptions des bourses et stages du Gouvernement Français

Haïti - Petit-Goâve : Position et propositions de la Ligue des Pasteurs sur la crise

Haïti - Social : J-2, le carnaval de Jacmel aura bien lieu


+ de nouvelles


iciHaïti - Dajabón : Les dominicains ouvrent le marché binational aussi le mercredi

iciHaïti - Humanitaire : La FICR vient aide à la Croix-Rouge haïtienne

iciHaïti - Taïwan : Signature de don de 6,500 tonnes de riz

iciHaïti - Pérou 2019 : Nos Grenadiers U-17 connaissent leurs adversaires

iciHaïti - Social : Le Rectorat de l’UEH, sous les jets de pierres et d’immondices


+ de nouvelles



iciHaïti - Économie : L'ADIH dit NON à la situation d'insécurité et de violence généralisée
26/11/2018 09:26:16

iciHaïti - Économie : L'ADIH dit NON à la situation d'insécurité et de violence généralisée
Dans une note datée de dimanche et signée de Georges B. Sassine, le Président du Conseil, « l'Association des Industries d’Haïti (ADIH) dit NON et ne saurait rester indifférente face à la conjoncture actuelle, ayant occasionné tant de pertes de vies et de biens » Elle proteste contre la situation d'insécurité et de violence généralisée et prône un climat propice aux investissements.

L’ADIH déclare ce qui suit :



  • « Le mandat des élus ne peut être raccourci ;

  • Le Président est tenu de la bonne marche des institutions, selon les prescrits de la Constitution ;

  • Le Premier Ministre doit poursuivre l’enquête du dossier Petro Caribe tout en ayant les coudées franches pour faire fonctionner I'Etat, selon le vœu de la Constitution. Il doit poser des actions concrètes et célères démontrant qu'il est absolument déterminé à changer un système de toute évidence, dysfonctionnel ;

  • Il est indispensable que le Président s'entende avec le Premier Ministre pour qu'il crée plus d'ouverture dans le gouvernement ;

  • Il est aussi indispensable que le Parlement permette le fonctionnement de l'Exécutif sans pressions indues ;

  • L'ADIH exige que la contrebande et le pillage des fonds publics soient arrêtés ;

  • La Police Nationale doit aussi avoir tout le support nécessaire pour accomplir sa mission ; 

  • Les employés des institutions étatiques ne peuvent aucunement suivre les grèves ;

  • L'ADIH supporte et défendra farouchement la liberté d'expression, l'importance de la presse libre et les conquêtes de liberté citoyenne. Depuis un certain temps nous vivons l’émergence d’excès venant de certains médias par leur langage qui incite à la violence. Le Conseil National de Télécommunications (CONATEL), le Gouvernement et la Justice doivent prendre immédiatement les dispositions que de droit contre de tels acteurs. La violence, sous n'importe quelle forme, ne saurait être tolérée et leurs auteurs et ceux qui la prônent doivent être immédiatement punis. »


IH/ iciHaïti

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English




Pourquoi IciHaiti ? | Contactez-nous | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
IciHaiti.com